Tashi

Publié le par Mireille

Nous prenons un bus couchette jusqu'à Bangalore, soit 18 heures de voyage. Nous n'avions pas apprécié cette ville en 2010, elle est toujours aussi agitée, pas très propre et l'excellent hôtel où nous avions logé n'existe plus. Qu'importe, le but c'est de voir Tashi. Il est dans une université à 30 km de là. Son campus a été construit avec des fonds internationaux et compte environ 500 Tibétains, garçons et filles. Les bâtiments sont fonctionnels, le mobilier simple, un seul ordinateur par classe, l'argent international n'a pas été gaspillé. Tashi poursuit des études de commerce et de comptabilité. Il n'a pas de contact avec sa famille tibétaine depuis qu'il est venu tout petit en Inde avec son oncle, qu'il continue de voir. Il nous considère comme ses parents d'adoption et nous passons avec lui des moments émouvants mais trop rares. Heureusement, nous correspondons avec Facebook. Nous restons deux jours avec lui et début février il entre dans une période d'examen. Il est très assidu dans ses études, et bien dans sa peau, malgré les évènements de son enfance. C'est probablement l'influence du bouddhisme...

Après cette semaine "familiale", nous passons en mode touriste et nous nous dirigeons vers Mangalore. Cette ville nous plait, elle est propre, presque calme, les gens sont cools. C'est un centre commercial important, un temps occupé par les Portugais. Nous avons visité une petite ville de pélerinage jaïn fréquentée par de nombreux Indiens. Dans une immense pièce pouvant accueillir 3000 personnes, des repas gratuits sont servis. Comme nous étions les seuls Européens, les responsables ont tenu à nous faire visiter l'impressionnante cuisine. L'organisation est remarquable et un peu inhabituelle dans ce pays. La visite du temple est tout aussi bien organisée, mais il faudra nous croire sur parole, les photos sont interdites.

Demain, nous rejoignons vraiment la côte de la mer d' Arabie pour remonter vers Goa et ses plages...

Tashi
TashiTashi
TashiTashi
TashiTashi

Publié dans Inde 2015

Commenter cet article