Le Prater, les vignes, l' opéra

Publié le par Mireille

Le Prater, grande fête foraine permanente,fait partie des incontournables de Vienne. De nombreux manèges, plus fous les uns que les autres , attirent une foule avide de sensations fortes. C'est là que se situe la grande roue, un des "monuments" les plus visités de la ville. Du haut de ses 64 ,75 mètres de haut, il offre une vue imprenable sur la ville.

Le Prater, les vignes, l' opéraLe Prater, les vignes, l' opéra

A quelques kilomètres de Vienne, et accessible avec un tram, un vignoble de 700 hectares est situé sur des collines et produit un vin blanc que nous avons dégusté et du rouge. Des chemins de randonnée ont été aménagés, et nous en avons profité au cours d'une journée ensoleillée.

Le Prater, les vignes, l' opéra
Le Prater, les vignes, l' opéra

Autre incontournable, la visite de l'opéra avec un guide Français. C'est un des plus importants au monde. Construit en 1869, détruit pendant la seconde guerre mondiale, il a rouvert au public en 1955. Un opéra est joué presque tous les soirs, et le même opéra n'est jamais joué deux soirs de suite. Il est doté d'une machinerie exceptionnelle qui permet le changement de décors chaque jour. Sous la scène, sont rangés quatre étages de décors. L'auditorium compte environ 2000 places. L'intérieur de l'opéra, somptueux, est un véritable labyrinthe, qui relie trois foyers, lieu où on boit un verre à l'entracte. Il a été construit sois le règne de François Joseph qui s'était réservé une loge impériale et un salon. Le prix des places , cher dans l'ensemble, va de 4€ pour des places debout ou au poulailler jusqu' à plus de 10000€ pour la location d'une loge pour le bal des débutantes.

Le Prater, les vignes, l' opéraLe Prater, les vignes, l' opéra

Publié dans Sur les pas de Mozart

Commenter cet article