De Mamallapuram à Chennai

Publié le par Mireille

P1010941.JPGJeudi 18 mars: nous sommes à Chennai (Madras) depuis hier. Quatrième ville indienne, très bruyante, avec beaucoup de circulation. C’est un centre universitaire et de recherche. Sa plage est immense, 13 km de long, 400 m de large, mais très peu de gens se baignent. Elle est bordée par de beaux bâtiments administratifs, mais aussi par de tristes préfabriqués et un petit bidonville. Le tsunami a laissé des traces. Auparavant, nous avons passé 2 jours à Mamallapuram, la petite ville des sculpteurs. Environ 200 artistes travaillent et vendent leur production devant leur atelier. Nous avons sympathisé avec Gaston venu perfectionner son art à Paris. Il nous explique que les sculpteurs étudient 5 ans dans un collège de la ville avant de pouvoir ouvrir une boutique et qu’ils fournissent l’Inde entière et exportent un peu partout. La plupart des œuvres sont des représentations de la mythologie hindoue. Nous lui avons acheté quelques sculptures qui alourdissent un peu le sac, mais nous avons été raisonnables, certaines pèsent plusieurs tonnes. Cette tradition remonte au moins au 7ème siècle: de grandes œuvres de cette époque, taillées dans le roc, jalonnent la ville. Mamallapuram possède aussi une vraie plage et nous en avons profité.
Nous en avons fini avec les bus et leur musique assourdissante, la suite du voyage se fait en avion. Prochaine étape: Hyderabad.

P1010945.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article