Prague-Salzbourg: victimes du libéralisme

Publié le par Mireille

A Prague nous prenons des billets de train pour Salzbourg, avec changement à Linz. Au bout d'une demi heure de voyage, tous les voyageurs doivent descendre et sont répartis dans différents bus. Nous découvrons longuement la verdoyante et charmante campagne tchèque, puis autrichienne, car notre bus va de gare en gare sur de petites routes. Au lieu des 2 heures prévues, nous en mettons 3. Bien sûr, le train que nous devions prendre était déjà parti, alors nous en prenons un autre, sans nous poser de questions. Erreur! A peine parti, un contrôleur nous informe que notre billet n'est pas valable sur ce train qui est géré par une compagnie privée  alors que nous avons un billet OBB, la compagnie d'état. Deux solutions: descendre au prochain arrêt et attendre un train OBB, ou rester dans le train et payer le trajet. Nous optons pour la 2ème solution, nous tenterons, sans trop d'illusions , de nous faire rembourser le billet par la compagnie tchèque qui nous l'a vendu . Après vérification, il s'avère que plusieurs compagnies privées se partagent le transport ferroviaire. Nous décidons à l'avenir de privilégier la compagnie OBB, même si ce n'est pas la plus économique. Nous espérons que cette petite mésaventure vous mettra en garde lorsque le trafic voyageur sera ouvert à la concurrence, en France.

Nous arrivons enfin à Salzbourg, jolie petite ville sympa, touristique, cool...

 

Publié dans Sur les pas de Mozart

Commenter cet article