Diu et un nouveau mariage

Publié le par Mireille

Craignant que nous nous perdions dans les plaines arides du Gujarat, Smita a demandé à ses copines de nous aider à préparer notre trip dans cette région. C'est le grand jeu: voiture avec chauffeur. Nous nous dirigeons vers Diu, au bord de la mer d'Oman. C'est une station touristique, fréquentée essentiellement par les Indiens et les femmes se baignent toutes habillées, ou avec des maillots de bain digne des années 50. Diu est une ancienne colonie portugaise, et quelques églises et un imposant fort rappellent cette présence.

Ensuite,direction Jetpur où nous retrouvons Smita et Nikkil. Ils sont invités au mariage d'une cousine de Nikkil, et ils nous apprennent que nous sommes également invités. Le mariage se déroule dans un village agricole à côté de Jetpur, et notre arrivée ne passe pas inaperçue! C'est un mariage traditionnel, simple mais avec tout de même 400 invités. La veille du mariage, c'est la fête avec des danses, et tout le monde nous sollicite pour danser. Le lendemain, c'est la cérémonie du mariage qui dure une grande partie de la journée. Elle se déroule sous un chapiteau, attenant à un grand hall transformé en buffet, où les gens mangent par terre, sur des tapis. Les mariés sont sur un podium avec le religieux, de bons musiciens et chanteurs interprètent de la musique traditionnelle. C'est très long, les invités vont manger par groupes, les hommes d'abord, les femmes ensuite. Un oncle de Nikkil et son associé nous proposent d'aller visiter leur entreprise d'impression sur tissus dont ils sont très fiers. Le tissus défile sur un tapis roulant, et est impimé dans plusieurs bains, un par couleur. Les couleurs sont faites sur place. L'usine emploie une dizaine d'employés. C'est une visite extrêmement interessante, et nous repartons avec 2 bandes de tissus gentiment offertes. Retour au mariage où la cérémonie se termine par le départ des mariés en voiture et quelques pleurs dans l'assistance.

Le soir même, nous repartons pour Ahmenabad. Nous passons une nuit à l'indienne (tous dans la même pièce) chez une tante de Nikkil. Puis nous allons à Bangalore en avion.

Commenter cet article