Dans l'Orissa

Publié le par Mireille

Nous décidons de prendre le train pour nous rendre à Bhubaneswar. Vous avez certainement vu des images des trains indiens bondés, c'est la réalité. Toutefois, il est possible de voyager plus confortablement en réservant: plusieurs classes sont proposées, option A/C ou non A/C (clim ou non), sleepers (couchette). Réserver directement en gare est une école de patience. La foule se presse, n'est pas disciplinée et les fonctionnaires sont tatillons. Autre solution : Pour une poignée de roupies, la réservation se fait en quelques minutes dans une agence de voyage.

Dans les trains, on peut boire et manger toutes sortes de choses à tout moment: soupe, plats cuisinés, gateaux, chips, ice cream, thé, café ... des vendeurs passent continuellement dans les wagons .

La gare d'arrivée ressemble à une cour des miracles. Sur les quais des centaines de personnes sont assises ou couchées, attendant un train en retard. A l'extérieur, des dizaines et des dizaines de sans abri dorment d'un sommeil profond malgré le brouhaha. Les rabateurs et les chauffeurs nous assaillent et nous serinent leur petit refrain "where are you going?" . C'est un peu pénible, mais on a l'habitude. Notre guide, le Lonely, nous a indiqué deux hôtels à proximité de la gare. Nous traversons un grand parking de 2 roues où des indiennes font les 100 pas, nous sommes apparemment dans un quartier chaud. Nous continuons ... Le 1er hôtel parait correct, mais pas le réceptioniste, qui, après nous avoir jeté un bref coup d'oeil nous dit sèchement qu'il est complet.

L'hôtel d'à côté est quelque peu douteux , et nous sommes agréablement surpris d'avoir une chambre confortable et propre. Le lendemain , nous nous dirigeons à Puri, une des villes les plus sacrées de l'Inde, mais aussi une station balnéaire.

Les paysages de la région sont verdoyants, avec beaucoup de rizières, des champs de cocotiers, de bananiers... Nous voyons aussi beaucoup de troupeaux de buffles et autres bovins. C'est une région rurale et plutôt tranquille, les gens ne roulent pas comme des dingues.

Maintenant, nous sommes à Puri, que nous aimons beaucoup et qui fera l'objet du prochain article. Nous n'avons pas de photo de notre voyage en train, alors voici juste d'un chatea de sable indienl

Dans l'Orissa

Commenter cet article