Les dernières étapes

Publié le par Mireille et Guy

Nous quittons la douceur de Mont Abu pour la chaleur des plaines du centre de l'Inde. Après des heures de voyage sur des routes particulièrement défoncées, nous arrivons à Ajanta pour visiter des grottes bouddhiques réalisées entre 200 ans avant JC, et 650 après. Il s'agit en fait de trente temples et monastères taillés et sculptés dans la falaise. Certains ont été peints. Le résultat est époustouflant. On a du mal à imaginer le travail des artisans qui, à partir d'une roche plutôt dure, ont réussi à faire de véritables temples, parfois très vastes, avec piliers, statues et plafonds finement sculptés.

Le deuxième site, Ellora, est grandiose. Il date de la même période. Il comporte des grottes bouddhiques, hindoues et jaines taillées dans un escarpement de 2km de long. Le terme de grotte est impropre car il's agit de temples, de monastères et de chapelles creusés de haut en bas. Pour cette visite, nous avons eu la chance de rencontrer un groupe de québécois qui nous a invité à profiter des connaissances de leur guide indien parlant admirablement le francais. Le site le plus important est le temple hindou de Kailasa qui, selon notre guide, a des dimensions supérieures à celle du Parthenon. Il est vrai que ses dimensions sont impressionnantes, tout comme le nombre de statues et de sculptures representant la mythologie hindoue. Nous avons achevé la visite par un lunch en plein air avec nos amis québécois.

Dernière étape avant Bombay, Nasik. Encore un lieu de pèlerinage au bord d'une rivière sacrée. La rivière en question, presque à sec à cette époque, est un véritable dépôt d'ordures. Des bassins ont été aménagés pour les ablutions des pèlerins, mais l'eau reste d une couleur qui ne nous incite pas à risquer le moindre orteil. L'endroit est néanmoins fascinant. Les Indiens sont en pleine dévotion et l'endroit est serein.

AjantaAjantaAjanta

Ajanta

EtollaEtollaEtolla

Etolla

 Nassik Nassik

Nassik

Publié dans Inde 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article