Cash et sacs

Publié le par Mireille et Guy

.A Colva, nous décidons de prendre l'avion pour nous rendre dans le Rajasthan. A l'agence de voyage, la carte bleue ne passe pas, alors nous faisons des retraits pour payer cash. Ensuite, les poches vides, nous retournons vers le distributeur qui refuse de nous donner la moindre roupie, au motif qu'il n'y a plus d'argent sur notre compte. Etonnés, et avouons-le , un peu stressés, nous contactons notre conseillère bancaire qui nous rassure: le compte n'a pas été vidé mais nous avons dépassé le montant autorisé de prélèvement sur 7 jours. Demain, nous pourrons à nouveau faire le plein. A l'hôtel, nous apprenons que le système cartes bleues international est en panne. Nous convertissons donc notre réserve d'Euros.

Le lendemain matin ( 4 février), nous partons pour Jodhpur. A Bombai , nous changeons d'avion, et voyageons avec Air India. A l'arrivée, des bagages arrivent, suivis d'une quantité de sacs hétéroclites, puis plus rien! 57 bagages,dont les notres, sont restés à Bombai. On nous dirige vers un bureau , et, là, ça devient épique. Seuls deux employés remplissent un formulaire de réclamation sur des PC au logiciel 1ère génération, et c'est la " bagarre" entre les passagers. Le ton monte très vite, et lorsque le directeur de l'aéroport arrive, c'est presque l'émeute.

Nos bagages arriveront demain.

Aujourd'hui, 5 février, tout est arrangé , le cash est dans la poche, les sacs sont dans la chambre. Deux bons samaritains nous ont aidé: Nicolas, qui a obtenu de la banque que notre plafond de retrait soit relevé, et Johnny, l'hôte de la guest house où nous logeons qui a servi d'interprète avec l'aéroport, pour la récupération de nos sacs.

Jodhpur

Jodhpur

Publié dans Inde 2015

Commenter cet article